Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se valorise !

Valorisation agronomique

Les déchets issus des toilettes sèches d’Ecosec seront gérés de manière totalement hygiénique, écologique et locale. Deux filières séparées avec des processus distincts ont été développés pour les urines et les matières fécales.

info +

Recherche scientifique

Le pic de phosphate arrive à grand pas et la valorisation de nos urines va rapidement devenir inévitable. Ecosec compte s’investir dans la recherche appliquée sur la valorisation des urines

info +

Valorisation agronomique

Les nutriments et la matière organique issus de nos rejets sont une source de pollution pour les milieux aquatiques. Ils sont en revanche très bénéfiques pour les sols et les plantes lorsqu’ils sont valorisés hygiéniquement.

Urine

Engrais naturel utilisé depuis la nuit des temps, l’urine est un liquide stérile contenant tous les nutriments essentiels à la croissance des plantes. Sa valeur agronomique conséquente en fait un parfait engrais disponible en abondance.

ECOSEC propose une valorisation locale des urines produites lors de la mise en place de ses cabines dotées d’un système de séparation.La valorisation directe par irrigation goutte à goutte enterré offre aux plantes l’engrais dont elles ont besoin tout en écartant tout risque sanitaire.
Grâce au système développé par Ecosec, aucun rejet liquide n’est susceptible de polluer les eaux souterraines. Cette installation permet une valorisation locale conforme à la réglementation française et validée par une analyse juridique.



Lorsque qu’une valorisation in-situ n’est pas faisable ou que des quantités importantes d’urine sont récupérées, Ecosec propose une valorisation de l’urine par précipitation de la struvite. Cette technique permet de récupérer les nutriments présents dans les urines au sein d’une poudre légère, inodore, facilement stockable et transportable : la struvite. Elle permet notamment la récupération du phosphore, ressource non renouvelable dont le pic de production est annoncé dès 2030.
Cette poudre peut ensuite être distribuée aux utilisateurs des toilettes dans des sachets UriBoost « Quand votre urine devient engrais ! » pour qu’ils puissent fertiliser leur jardin.


⬇ plaquette irrigation

⬇ plaquette uriboost

⬇ video uriboost



De nombreuses études ont prouvé l’intérêt de la séparation et de la valorisation agronomique de l’urine. ECOSEC vous propose une sélection des publications les plus pertinentes sur le sujet :

L’Urine, de l’Or Liquide au Jardin

Le premier livre à destination des jardiniers souhaitant utiliser l’urine comme engrais. Un manuel essentiel pour cultiver en abondance.

urine-au-jardin


Conseils Pratiques pour une Utilisation de l’Urine en Production Agricole

Le guide le plus exhaustif pour une valorisation agricole de l’urine. Des conseils pratiques tant à l’échelle individuelle que collective.

conseil-utilisation


Directives OMS pour
l’Utilisation sans risque
des Eaux Usées, des Excreta et des Eaux Ménagères, vol. IV.

A ce jour le seul texte réglementaire reconnu mondialement encadrant la collecte sélective et la valorisation agronomique des urines.

eau-use


Matières fécales

Elles aussi riches en matières organiques, les matières fécales peuvent être valorisées en un amendement de qualité.
ECOSEC travaille sur différents procédés de traitement des matières fécales issues de ses cabines : production de biogaz par méthanisation, production de charbon par pyrolyse…
Le traitement des matières s’effectue par traitement biologique : le compostage et le lombricompostage. Le compostage des résidus de nos cabines est réalisé en suivant les préconisations au sein du livret réalisé par le Réseau de l’Assainissement Ecologique (RAE) et l’Ademe.
Notre module de lombricompostage a lui été développé avec Vers la Terre, coopérative héraultaise experte en solutions de traitements par lombricompostage.

Economie circulaire

Les solutions et services développés par ECOSEC s’inscrivent dans une logique d’économie circulaire. Nos centres urbains sont des gisements gigantesques de matières organiques. ECOSEC entend refermer le cycle naturel de ces déchets pour une valorisation au sein de l’agriculture urbaine et périurbaine.
Economie circulaire

Les solutions et services développés par ECOSEC s’inscrivent dans une logique d’économie circulaire. Nos centres urbains sont des gisements gigantesques de matières organiques. ECOSEC entend refermer le cycle naturel de ces déchets pour une valorisation au sein de l’agriculture urbaine et périurbaine.

gestion-des-flux

 


 

Recherche scientifique

A la différence de nombreux pays scandinaves, l’utilisation de l’urine est tant qu’engrais est une pratique non reconnue en France et non cadrée réglementairement.

Sur la plateforme expérimentale de l’institut agronomique Montpelliérain l’IRSTEA, Ecosec mène des tests depuis deux saisons afin de mettre en œuvre des protocoles qui permettront une valorisation agronomique de l’urine à grande échelle.

Après avoir démontré le pouvoir fertilisant des urines par valorisation au goutte à goutte enterré, des cultures au sein de bacs hors-sol vont prouver l’innocuité de la pratique pour le milieu (sol, plantes et nappes phréatiques).

⬇ recherche en cours

⬇ current research

⬇ Rapport tour de France institut de recherche



Des précédents travaux de recherche réalisés sur la même thématique inspirent les recherches d’ECOSEC. Le projet VUNA mené par l’EAWAG en Suisse a permis de nombreuses avancées sur le traitement et la valorisation des urines.
⬇ rapport vuna

Le procédé de nitrification/évaporation des urines est très prometteur car il permet de concentrer dans un faible volume tous les nutriments présents dans nos urines. ECOSEC entend prochainement construire un réacteur mobile qui apportera une solution clé en main pour tous les festivals et bâtiments de demain souhaitant produire in-situ un engrais de qualité.
⬇ nitrification mobile